La révolution Smart Grid est en marche, comme l’a été celle de l’internet ou du mobile.

En associant l’informatique et les télécommunications aux infrastructures électriques, l’enjeu est de rendre les réseaux électriques plus intelligents, distribués, plus souples pour faire face aux fluctuations de la demande, pour intégrer les productions locales éoliennes ou solaires, pour anticiper de nouveaux pics de consommation comme ceux des futurs véhicules électriques.

Pour piloter le réseau électrique de demain, l’essor du Smart Grid fait l’unanimité. A une inconnue majeure près : comment intégrer le consommateur ?

Au centre de cette nouvelle organisation du marché électrique, le consommateur doit avoir les moyens de maîtriser sa consommation, d’ajuster ses besoins en énergie en fonction des signaux tarifaires envoyés par les fournisseurs d’énergie, bref de devenir enfin un consommateur éclairé et réduire sa facture en consommant moins et mieux.

Ainsi, c’est pour donner le pouvoir au consommateur qu’interviennent les plateformes de services de l’énergie intelligente (Smart Energy Services ou SES) pour le secteur résidentiel. Disponibles aujourd’hui avec ou sans Linky, il s’agit de l’avant-garde des futurs services rendus possibles par les réseaux électriques intelligents (Smart Grids), comme celui qui est en cours de déploiement par ERDF.

Les supports pour la mise à disposition de l’information au consommateur des Smart Energy Services sont variés : via un afficheur déporté, sur Internet, directement sur son mobile ou sur sa tablette, ou encore sur sa télévision.

Ces plateformes proposent en général une interface ludique et conviviale, et permettent au consommateur de suivre en temps réel et de comprendre sa consommation, de diagnostiquer la performance énergétique de ses appareils, de bénéficier de conseils personnalisés, et de se comparer aux foyers de même caractéristiques pour créer une émulation positive !

Demain il sera ainsi tout aussi naturel de consulter le détail de sa consommation énergétique du mois, avec identification des pics de conso, que de vérifier ses extraits de compte en ligne pour identifier les gros postes de dépense !

Au delà de l’information et du partage, comment l’utilisateur peut-il agir concrètement sur sa consommation, et comment assurer la pérennité de ce type de service ?

Les plateformes de Smart Energy Management, dès lors qu’elles sont associées à une box, permettent au consommateur de piloter concrètement son énergie et de mettre en place des automatismes (par exemple la gestion optimisée du chauffage, la mise en place de programmes automatiques d’extinction des appareils en veille) et bientôt, les applications proposées par les SES intègreront les futurs leviers de la maîtrise de l’énergie : gestion de ses options de délestage dans le cadre de l’effacement, pilotage des smart appliances, gestion des bornes de recharge de véhicules électriques, etc.

Selon les prédictions de Pike Research*, sur le marché mondial des « Home Energy Management Tools », près de 28 millions de foyers disposeront d’un outil de gestion de la consommation d’énergie d’ici à 2015* !

*Source : http://gigaom.com/cleantech/are-consumers-ready-for-home-energy-management-in-2011/