IssyGrid est un projet porté par dix partenaires à l’échelle locale, à Issy-Les-Moulineaux, en réponse aux nouveaux enjeux énergétiques nécessitant le lissage des pointes de consommation. Un consortium de 10 membres – Alstom, Bouygues Immobilier, Bouygues Telecom, EDF, ERDF, ETDE, Microsoft, Schneider Electric, Steria et Total – avec la participation de 4 start-ups – EMBIX, IJENKO, NAVIDIS et SEVIL – est à l’origine d’IssyGrid et apporte son expertise au déploiement d’un réseau de stockage pour optimiser l’exploitation d’énergies renouvelables, d’une architecture de l’information en soutien aux nouveaux modes de production, de distribution et de consommation de l’énergie, d’équipements de mesure et de services de pilotage dans le tertiaire-résidentiel. Après une phase de test, le consortium a annoncé le 11 avril 2012 l’entrée dans la première phase opérationnelle. Première étape du processus opérationnel d’IssyGrid, la mise en oeuvre du monitoring du quartier est désormais effective. Des systèmes d’agrégation des données pour analyser et optimiser la consommation d’énergie ont été installés dans des logements tests mais aussi au sein d’un des principaux immeubles tertiaires de Seine Ouest. Tour d’horizon des réalisations.

Faire émerger une communauté de Smart Consumers 

Durant une première phase de test, dix testeurs ont été recrutés parmi les collaborateurs des entreprises partenaires résidant à Issy-Les-Moulineaux pour amorcer l’apprentissage de la maîtrise de la consommation électrique domestique. Depuis mars dernier, ce sont 60 logements qui en bénéficient gratuitement. A terme, le nombre total de logements test s’étendra progressivement à 1600 avec l’intégration de l’écoquartier Fort d’Issy à horizon 2013. Chaque logement sera équipé d’une sonde énergie (pulse), de prises intelligentes (plugs), d’un capteur de température et d’humidité et d’un thermostat communiquant et bénéficieront de l’accès au service IssyGrid, qui leur permettra de suivre en temps réel l’évolution de leur consommation, d’accéder à des moyens d’action à distance sur leurs appareils et à des programmes de coaching.

L’installation de ces équipements sera suivie d’un accompagnement personnalisé des usagers afin de mieux les sensibiliser. Les informations récoltées seront anonymement transmises via Internet vers le système d’information, d’analyse et de services énergétique d’IssyGrid, la VIGIE, qui sera opérationnel en septembre 2012. La VIGIE proposera au fur et à mesure de l’évolution du quartier des options d’amélioration aux particuliers et aux entreprises. Ce dispositif sera aussi complété par le compteur Linky  qui permetta à ERDF d’adapter son réseau en l’enrichissant d’une infrastructure de communication complète.

 

Smart Building : mesurer pour mieux piloter  

Dans une volonté de se rapprocher des exigences de la RT 2012, le quartier intelligent d’IssyGrid s’appuie sur l’intelligence du bâtiment. Des immeubles feront l’objet d’une interface logicielle permettant de mesurer dans un premier temps les différents postes de consommation du bâtiment tels que l’éclairage, le parc informatique, le chauffage, la climatisation, la ventilation, l’eau chaude, la recharge des véhicules électriques. Les mesures recueillies permettront alors de comparer les consommations à l’échelle de la ville d’Issy-Les-Moulineaux puis à l’échelle nationale. Ce dispositif de mesure sera par la suite complété par un dispositif de pilotage du bâtiment qui contribuera au lissage des pics de consommation.

 

1000 m2 de panneaux photovoltaïques 

L’innovation porte sur la flexibilité d’utilisation de la production photovoltaïque avec des solutions mixtes de consommation dans le bâtiment équipé (auto-consommation, stockage local) et des solutions de partage avec le quartier (injection dans le réseau de distribution, stockage centralisé).

 

Un réseau d’éclairage public intelligent

Un système innovant permettant de faire converger réseau électrique et réseau numérique sera déployé au sein d’IssyGrid à partir du second semestre 2012. Objectif : opérer avec précision le réseau d’éclairage et allier performance énergétique et services à la ville. Concrètement, un boîtier est intégré à chaque candélabre. Il est relié à une armoire qui concentre l’ensemble des points lumineux. Connectée à un réseau télécoms ad hoc, elle est supervisée en temps réel, 24h/24 : les candélabres peuvent alors être pilotés individuellement et l’éclairage s’adapte en fonction du trafic routier.

 

La recharge des véhicules électriques

Les infrastructures de recharge EVlink Schneider Electric sont intégrées à la fois dans les bâtiments mais aussi sur la voie publique. Leur fonctionnement sera optimisé grâce à l’intégration de solutions de gestion d’énergie et de supervision, indispensables à la tenue des objectifs de performance énergétique du projet.

 

 

Les partenaires IssyGrid

Alstom : spécialiste des solutions de gestion des réseaux, Alstom s’est engagé dans le développement du pilotage des ressources énergétiques dans les éco-quartiers et les villes intelligentes (bâtiments intelligents, véhicules électriques, stockage d’électricité, maîtrise de la demande d’électricité). La société EMBIX, joint-venture issue des expertises des groupes Bouygues et Alstom, apporte en particulier un portefeuille de services de gestion de l’énergie pour les projets d’éco-quartiers en France et en Europe. EMBIX et Alstom apportent la dimension smart grid au projet IssyGrid, grâce à une technologie qui permettra de minimiser l’empreinte carbone et la facture énergétique de l’éco-quartier.

Bouygues Immobilier : engagé depuis 2006 dans une politique innovante en matière de développement durable, Bouygues Immobilier assure le rôle d’ensemblier et met au service d’IssyGrid ses compétences d’aménageur de quartier, de promoteur immobilier et d’optimisation énergétique de bâtiments résidentiels et tertiaires. Bouygues Immobilier a développé une expertise très pointue notamment à travers la réalisation de Green Office, le premier immeuble de bureaux de grande envergure à énergie positive.

Bouygues Telecom : l’efficacité énergétique est un enjeu fort de la politique développement durable de Bouygues Telecom et de son action pour, globalement, réduire l’empreinte environnementale de son activité et contribuer à la diminution de celle engendrée par ses clients. Dans le cadre d’IssyGrid, Bouygues Telecom apporte la connectivité télécom nécessaire qui permet la commercialisation de nouveaux services grand public autour de la consommation énergétique au sein des logements. L’implication de Bouygues Telecom dans le projet IssyGrid s’inscrit dans la politique d’efficacité énergétique et dans la stratégie de développement durable de l’entreprise autour des 3R (réduire, réutiliser, recycler).

EDF : le groupe EDF est un des leaders européens dans les domaines de l’électricité et des services d’éco-efficacité énergétique. Depuis plusieurs années, EDF inscrit sa stratégie dans une démarche de développement durable visant à concilier développement équilibré du territoire, préservation de l’environnement et équité sociale. Fournisseur d’énergie, EDF propose une palette de services et de conseils à destination des clients particuliers, entreprises, collectivités visant à améliorer la performance énergétique de leurs équipements. EDF est aussi engagé dans un programme d’actions de solidarité et de lutte contre la précarité énergétique. EDF apporte au projet IssyGrid ses expertises sur l’ensemble de ces thématiques et ses savoir-faire d’énergéticien pour une gestion harmonieuse des flux de consommation, de production et de stockage au sein du quartier à énergie intelligente et dans le système électrique.

ERDF : gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, ERDF assure l’exploitation, la conduite, le développement et l’optimisation de la distribution d’électricité et, au sein d’IssyGrid, pilotera le réseau en prenant en compte l’évolution des usages (véhicules électriques…) et le développement de la production répartie et du stockage d’électricité (énergies renouvelables…). Grâce au compteur communicant Linky, ERDF disposera d’un atout pour optimiser les interventions et contribuer à une meilleure maîtrise de l’énergie par les consommateurs.

ETDE : pôle Energies et Services de Bouygues Construction, ETDE se positionne comme l’un des experts de la construction durable et de l’efficacité énergétique des infrastructures en Europe. Dans ce cadre, ETDE investit fortement dans les technologies futures qui permettront d’imaginer, de construire et d’exploiter les quartiers de demain, autonomes en production et en stockage d’énergie. Au sein d’IssyGrid, ETDE va réaliser l’ingénierie et l’installation des systèmes de stockage d’énergie et va également concevoir et installer l’éclairage public intelligent. Une première en France au niveau d’un quartier.

Microsoft : partenaire de longue date des leaders du secteur de l’énergie pour créer des solutions de réseaux intelligents. Dans le cadre d’IssyGrid, Microsoft interviendra à plusieurs niveaux : l’interconnexion des systèmes de gestion des bâtiments intelligents, l’interopérabilité et la sécurité des données échangées par les acteurs de l’éco-quartier et la création de logiciels de pilotage ergonomiques. IssyGrid sera par ailleurs en pointe dans le recours aux technologies de cloudcomputing, dont Microsoft est un acteur majeur. Le Campus de Microsoft France sera intégré à IssyGrid pour mettre en oeuvre des scenarii bureaux, grand public (loft numérique de l’Explorer), restaurants, véhicules électriques et datacenter (Microsoft Technology Center).

Schneider Electric : a pour ambition de permettre à ses clients, partout où ils se trouvent, à la fois de mieux gérer leur énergie et de se connecter de façon intelligente au réseau afin de bénéficier de toutes les opportunités du smartgrid. Le Groupe fournit pour IssyGrid l’essentiel de ses technologies et de ses compétences à tous les points du réseau : solution d’efficacité énergétique dans les bâtiments et le résidentiel, systèmes de connexion et automatismes du réseau intelligent, solutions d’installations d’énergie renouvelable et solutions pour l’infrastructure de recharge du véhicule électrique.

Steria : accompagne ses clients dans l’intégration des nouvelles technologies de l’information et de la communication aux réseaux d’énergie. Le domaine d’excellence Smart Grids de Steria rend ces réseaux communicants et prend en compte les actions des différents acteurs (producteurs, transporteurs, distributeurs, fournisseurs, consommateurs) en assurant une livraison d’énergie efficace, économique et sûre.
Steria a développé une solution innovante pour la gestion du Contrat de Performance Energétique (CPE) de bâtiments tertiaires. Acteur clé des Smart Cities, Steria met en oeuvre ses capacités d’intégration de briques logicielles sur la collecte, le traitement des données, leur analyse, la sécurisation et l’échange entre les différents systèmes.

Total : actif dans l’énergie solaire depuis 1983, Total est aujourd’hui, aux côtés de SunPower dont il détient 66 % du capital, un des leaders de l’industrie solaire photovoltaïque. Le Groupe a acquis une réelle expertise dans la chaîne photovoltaïque pour rendre cette technologie plus sûre, plus rationnelle et plus compétitive. Au sein d’IssyGrid, Total pilote la thématique production locale d’énergie. Le Groupe concevra et mettra en oeuvre des solutions photovoltaïques intégrées (panneaux solaires, systèmes) sur les bâtiments du quartier afin d’optimiser la production d’énergie solaire. Total développera aussi un système de communication innovant et un modèle de prévision de production qui, relié au smartgrid, assurera une gestion intelligente de l’énergie produite.

 

 

Des start-up innovantes associées au projet

Des start-up innovantes participent également à la construction d’IssyGrid : EMBIX, experte en pilotage énergétique pour les projets d’éco-quartiers en Europe mais aussi IJENKO pour la gestion participative de l’énergie, ouverte et évolutive et NAVIDIS pour la présentation interactive des données. Cette société fait par ailleurs partie du programme BizSpark de Microsoft, qui soutient les start-up du numérique depuis sa création en France il y a 6 ans. Des acteurs privés locaux sont également associés au projet. Par exemple, la société SEVIL, située à Issy-les-Moulineaux (stockage d’électricité par Volant d’Inertie Lévité) pour le stockage d’énergie.

 

Des organismes institutionnels impliqués

Outre la forte implication des collectivités locales, nombre d’institutions ont manifesté leur intérêt pour le projet IssyGrid : le ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement, la CCIP (Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris) et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie).

Des organismes de recherche tels que l’INES (Institut National de l’Energie Solaire) et le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) ont sollicité le consortium. Ils y voient respectivement la possibilité d’expérimenter la mise en réseau des flux énergétiques à l’échelle d’un quartier et l’élaboration de méthodes et d’outils de pilotage des flux de puissance électrique échangés entre les bâtiments et le réseau.